• October 12, 2023

Histoire de l’inhumation

Dix dates importantes pour les différents choix funéraires au cours de l’histoire

3000 avant J.-C.: Les Égyptiens pratiquent la momification pour préserver les corps des défunts, en vue de leur vie après la mort.

27 avant J.-C. – 14 après J.-C.: Pendant l’Empire romain, la crémation est une pratique courante pour les funérailles.

410 après J.-C.: Après la chute de l’Empire romain, l’Église catholique interdit la crémation en tant que pratique païenne.

1066: L’Angleterre normande adopte l’inhumation dans des cimetières consacrés, remplaçant la pratique précédente d’enterrer les morts près des églises.

1600: En Amérique du Nord, les Puritains pratiquent des funérailles simples et dépouillées, considérant les cérémonies pompeuses comme des symboles de l’Église d’Angleterre.

1831: La première crémation moderne a lieu en Europe, en Italie.

1861-1865: Pendant la guerre civile américaine, les États-Unis mettent en place des cimetières nationaux pour les soldats morts au combat.

1963: Le Concile Vatican II permet à nouveau la crémation pour les catholiques.

1997: Le premier enterrement écologique a lieu en Grande-Bretagne, inaugurant une nouvelle approche respectueuse de l’environnement pour les funérailles.

2020-2021: La pandémie de COVID-19 oblige de nombreux pays à modifier leurs pratiques funéraires, limitant les rassemblements et encourageant l’utilisation de technologies pour les funérailles virtuelles.

 

 

[timeline_wp id= »368″]